TERRE CATHOLIQUE 
TERRE   CATHOLIQUE Index du Forum
 
 S’enregistrerS’enregistrer 
 FAQFAQ   RechercherRechercher   MembresMembres   GroupesGroupes 
 ProfilProfil   Se connecter pour vérifier ses messages privésSe connecter pour vérifier ses messages privés   ConnexionConnexion 
  Forum ouvert à toute personne ayant pour but des échanges et des débats dans l'esprit du catholicisme.  
Sainte Colette de Corbie - 6 mars

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRE CATHOLIQUE Index du Forum -> R E L I G I O N -> Liturgie (Missel de 1962) -> Sanctoral
Sujet précédent :: Sujet suivant  
Auteur Message
Oceane
réguliers

Hors ligne

Inscrit le: 02 Fév 2009
Messages: 150

MessagePosté le: Sam 7 Mar - 18:26 (2009)    Sujet du message: Sainte Colette de Corbie - 6 mars Répondre en citant

.


 




 
Citation:


COLETTE DE CORBIE


(1381-1447) est emblématique des femmes de la fin du Moyen Age qui ont réussi à vivre une vie spirituelle de contemplation et d’action. Elle est à l’origine de la réforme du second ordre franciscain, celui des sœurs clarisses, fondée par sainte Claire d’Assise au XIIIe siècle. C’est à son confesseur, le franciscain Pierre de Vaux, mais aussi à l’une de ses compagnes en religion, sœur Perrine, que l’on doit la rédaction de ses Vies sans doute rédigées vers 1471 dans le cadre de son procès de canonisation. Selon les auteurs des vitae, sainte Colette naît à Corbie en Picardie, d’un père charpentier et d’une mère longtemps stérile la mettant au monde à l’âge de 60 ans, modèles spirituels tout droit sortis de la Bible. Les biographes de sainte Colette aiment raconter l’enfance pieuse de la sainte, mais aussi souligner les miracles qui lui arrivent : un jour, elle grandit en taille, alors que chacun désespérait de la voir grandir, manière de dire et de décrire son évolution spirituelle. A l’âge de dix-huit, Colette perd ses parents. C’est alors qu’elle décide de mener une vie de recluse. Elle prend l’habit du tiers ordre franciscain le 17 septembre 1402 et s’enferme dans un reclusoir de l’église Saint-Etienne de Corbie. Révélations et visions marquent alors sa vie. Un jour, en vision, saint François d’Assise la requiert notamment à Dieu pour porter remède à tous les maux et péchés dont souffre l’Eglise. Peu après le franciscain Henri de La Baume la rencontre et devient son principal appui. Il l’accompagne à Nice, auprès du pape Benoît XIII à qui elle vient demander la grâce de pratiquer intégralement la règle de sainte Claire, en particulièrement la pauvreté vécue de manière communautaire et pas seulement personnelle. Le pape souscrit à sa requête. Elle fait profession le 14 octobre 1406 et fonde un premier monastère où elle accueille toutes les femmes qui désirent vivre selon cette règle. En 1410, elle prend possession du monastère des clarisses de Besançon et en fait le berceau de la réforme. Très vite, la communauté se développe et sa réputation de sainteté s’étend. C’est le début de la réforme appelée ultérieurement « colletine ». En quarante ans, Colette de Corbie fonde ainsi ou réforme près de dix-sept couvents, parmi lesquels ceux d’Auxonne et de Poligny. Elle rencontre aussi nombre de résistances, comme au couvent du Puy, qui finit par être gagné par l’esprit de la réforme. Elle s’implante aussi en Flandres, à Gand, où elle fonde le petit monastère de Bethléem. Elle meurt à Gand en ayant mené à bien la réforme de 380 couvents dans l’ensemble de l’Europe.


Les femmes enceintes l’invoquent ! Après sa mort, le culte de sainte Colette déborde largement l’ordre franciscain. Très vite, la sainte devient aussi la protectrice des enfants, puis des femmes enceintes et des accouchées. Le miracle de l’augmentation de la taille de la sainte est à l’origine de cette dévotion qui s’étend ensuite à la protection des mères. Aujourd’hui encore, à Gand, on pose sur la tête des mères enceintes, le manteau ayant appartenu à la sainte.



On vient aussi demander aux clarisses le « grain » de sainte Colette : petite feuille de papier pliée en forme de grain, sur laquelle est écrite une prière de bénédiction pour bien accoucher.




http://www.canalacademie.com/Les-mots-des-religions-Sainte.html




 
 
 
Citation:

 
Sainte Colette, née le 13 janvier 1381 à Corbie, est la grande Sainte de Picardie.
 
Recluse volontaire à 21 ans, elle réforma ensuite les ordres Franciscain et Clarisse.  
En pleine guerre de 100 ans, elle parvint à fonder dix-sept monastères. 

 

 




 


Revenir en haut
Publicité






MessagePosté le: Sam 7 Mar - 18:26 (2009)    Sujet du message: Publicité

PublicitéSupprimer les publicités ?
Revenir en haut
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    TERRE CATHOLIQUE Index du Forum -> R E L I G I O N -> Liturgie (Missel de 1962) -> Sanctoral Toutes les heures sont au format GMT + 1 Heure
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  

Index | créer un forum | Forum gratuit d’entraide | Annuaire des forums gratuits | Signaler une violation | Conditions générales d'utilisation
Powered by phpBB © 2001 phpBB Group
-- Template created by Wabisurf.net --